Le résultat de CVCM :


APRÈS TROIS ANS

3 ANS de CVCM : Grenoble à Coeur fait LE BILAN


Nous avons mené nos propres observations sur le boulevard Agutte Sembat. En voici quelques-unes en VIDEOs :
  1. Ce DIAPORAMA sur une journée complète par beau temps montre un boulevard apaisé « à mort », bien que ce soit un jour de marché de Noël, et les « deliveroo » en soirée. Peut-on sérieusement crier au succès de CVCM-Chronovélo ?
  2. Sur cette VIDÉO aux heures de pointe et par beau temps, on compte un peu plus de 5 vélos par minute. C’est certes plus que le peu qui passait sur le boulevard avant CVCM-Chronovélo, mais est-ce suffisant pour en justifier la fermeture ?
  3. Sur cette VIDÉO aux heures de pointe et par temps pluvieux, on compte 1,5 vélo par bus ! Par beau temps, voir la vidéo précédente, c’est 4 vélos par bus. C’est effectivement une sorte de prouesse …
  4. Il passe 2 vélos par minute sur cette VIDÉO aux heures creuses et par beau temps, une grande réussite ?

APRÈS DEUX ANS

En 2017, après seulement 8 mois de CVCM : Congestion accrue de +13% et passage de n°10 à n°6 au palmarès des villes les plus embouteillées (INRIX)
En 2018, ça continue : Passage à n°5 (TOM TOM)


Le chantier partout, le chantier permanent ! POURQUOI ?

Conférence de presse du 4 mars 2019 : toutes les informations
·       Communiqué de presse
·       Congestion et Pollution
AU BOUT D’UN AN

Ci dessous les présentations de Grenoble à Coeur, le 20 avril 2018 lors de la conférence de presse anniversaire de CVCM. Toutes les informations proviennent de sources indépendantes et vérifiables.


















DÈS LE PREMIER MOIS

Les axes République-Montorge et Agutte Sembat sont désormais fermés, respectivement par une borne d’accès et par des travaux de chauffage opportunistes.
L’évaporation promise des voitures s’est elle produite ? Nous sommes allés voir un peu partout ou presque, et à plusieurs reprises. C’est bien le cas dans l’hyper centre, devenu un désert. Et ailleurs ? Nous vous laissons découvrir la réalité, malgré les ponts à RTT du mois de Mai, malgré les panneaux autoroutiers qui envoient les voitures sur l’A480 et la ROCADE (n'y en avait il pas suffisamment déjà ?) pour dissuader de venir en Centre Ville.

1 - L'APERÇU GÉNÉRAL





2 - LES REPORTAGES VIDÉO

3ème semaine (15-21 mai 2017) : Les « itinéraires bis », palliatifs des fermetures d’Agutte Sembat et de République-Montorge pour qui doit quitter Grenoble en sortie nord, croulent sous la congestion. 
2ème semaine (8-14 mai 2017): Des rues où la densité de trafic est devenue extrême, et juste à côté d’autres brutalement rendues désertes et inutiles. Des embouteillages à la fréquence et à l’ampleur hors normes qui impactent tout le monde, y compris tous les transports en commun, jusqu’au tramway.

1ère semaine (1-7 mai 2017): Ce n'est que la première semaine et on pourrait pourtant déjà dresser la conclusion.